Histoire du château clémentin de Budos

Contexte historique :

La France et l'Angleterre se sont disputé la possession de la Guienne pendant trois siècles dans la période du moyen âge qui s'étend de 1152 à 1453. Le traité de Pecquigny termina le différend aux dépens de la couronne d'Angleterre.

La conquête de la Guienne. ne fut définitivement faite qu'on 1450, par Dunois, qui signa la « Paix de Bordeaux ».

Les forteresses des bords de la Garonne et du Ciron, Villandraut, Budos, Landiras, Roquetaillade, Noaillan, LaTrave, La Brède, Langoiran, etc., s'inclinèrent, selon les circonstances ou leurs intérêts, tantôt sous la domination anglaise, tantôt sous la domination française; mais il n'est pas douteux que les seigneurs, bourgeois et paysans gascons eurent une préférence marquée pour la couronne d'Angleterre.

Les châteaux forts de Villandraut, Budos, Landiras, La Réole, Langon, etc., capitulèrent vers cette époque; ceux de Noaillan. et La Brède résistèrent encore quelque temps au roi de France. La bataille de Castillon marque la suprême convulsion de la Guienne (1453).

Dès lors, cette province se tint tranquille et s'infiltra peu à peu, aux autres provinces françaises.

Enfin Louis XI signa avec l'Angleterre la « Paix marchande ». Cette paix bienfaisante eut pour heureuse conséquence de donner un nouvel essor au commerce bordelais, et d'établir définitivement le roi de France en possession de la Guienne.

Histoire du château :

On doit le château de Budos à Raymond Guilhem de Budos, neveu du Pape Clément V. Largement pourvu par son oncle, il refit dès 1306, le vieux château familial reprenant les dispositions architecturales du château voisin de Villandraut.

En 1422-23, le roi d’Angleterre prit possession du château et en chargea Pons, seigneur de Castillon. Vers 1433, Henri VI concéda au Duc de Glocester les terres et le château. En1446-47, Budos fût donné à Jean, Comte de Foix, par suite du décès du Comte de Glocester. Après la conquête de la Guyenne, la famille de Budos qui avait suivi la cause de la France, rentra en possession de ses seigneuries de Guyenne.

Lasserre se saisit en 1652 de Budos qu’il saccagea, pilla et en brûla les archives.

La seigneurie de Budos est restée dans la famille de la Roque, depuis l’achat qu’en fit Raymond de La Roque jusqu’à la révolution.

En 1825, le château fut vendu comme bien national.

En 1841, la commission des Monuments Historiques de la Gironde en fut avertie. Elle apprit en même temps que les pierres en provenant étaient employées à l’encaissement du Ciron et vendues à un entrepreneur de travaux pour le compte de l’Etat.

12 votes. Moyenne 3.67 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×